Ouh la ! Ca fait des mois que je n'ai rien publié sur ce blog..... Depuis mars plus précisément..... Il est donc temps pour moi de vous souhaiter une très belle année 2016. L'année 2015 restera dans les mémoires mais pas pour de bonnes raisons..... Alors accueillons 2016 le plus sereinement possible, entourés de ceux que nous aimons et comme point de départ, ce sera déjà bien. Pour le reste, il va falloir y mettre beaucoup de nous et accepter la toute petite part qui ne peut pas être contrôlée. On croise les doigts :):)

Toutes mes excuses à celles qui m'ont envoyé des demandes. Je vais tâcher de vous répondre. Mais ce blog était vraiment en friche et je viens seulement de prendre connaissance de certains commentaires....

Loin de moi l'idée de faire pleurer dans les chaumières mais parfois on a besoin de rentrer dans sa coquille et de se concentrer sur soi, soi et encore soi..... L'année 2014 et 2015 ont été des années difficiles à tous points de vue : psychologiquement, financièrement, professionnellement. Je ne rentrerai pas forcément dans les détails car les temps sont durs pour tout le monde, n'est ce pas ?

Mon moyen à moi, pour me ressourcer, a été de me couper du monde pour me protéger un peu et reprendre des forces. A chacun sa technique, sa façon de réagir. Certains autour de moi ne l'ont pas trop compris mais effectivement j'ai été moins présente. Ceux qui me connaissent bien, savent que je suis plutôt tournée vers les autres en règle générale mais pour une fois, je me suis montrée égoïste. Et j'assume car ça a été nécessaire et me permets aujourd'hui de revenir plus en forme avec de gros changements.

La bonne nouvelle c'est que j'ai changé de travail et que je suis allée le trouver sur Paris. Gros changement car je ne reviens chez moi que le weekend. C'est bien sûr fatigant et il faut reprendre le rythme parisien mais je ne me plains pas car ce nouveau travail me permet de retrouver un équilibre financier beaucoup plus serein. Et ça, ça n'a pas de prix (c'est le cas de le dire !).Breeeffff ! Tout cela pour vous expliquer mon absence.

Mais ce blog est un blog créatif, non ? :):) Alors, on y retourne !

Je n'ai pas arrêté de tricoter, de crocheter et de coudre pour autant. Ca a même été salutaire !

J'ai pris de grandes résolutions dans mon quotidien et notamment d'être beaucoup plus attentive dans le choix des matières que j'utilisais car désormais je souhaite réduire au maximum l'utilisation de matières acryliques et recycler autant que faire se peut. Je me préoccupe aussi beaucoup des déchets que je produis et de mon empreinte carbone. Bref, il y a encore beaucoup de travail pour arriver à un certain équilibre mais j'ai tout de même commencé.

DONC SI TOUS LES SUJETS TOUCHANT A LA PRESERVATION DE LA PLANETE, L'ENVIRONNEMENT, LE RECYCLAGE ETC.... VOUS AGACENT (ce que je ne critique en aucune façon), 

PASSEZ VOTRE CHEMIN CAR LA SUITE NE PARLE QUE DE CA :):):)

Dans mes résolutions, il y a :

- la confection et l'utilisation de lingettes lavables pour me démaquiller. Je me suis servi de vieilles serviettes de toilettes et de taies d'oreiller pour créer des lingettes double face. Je n'utilise plus de coton depuis des mois. Je les passe en machine, à 60°C, les traces de maquillage, de lait de toilette etc.... disparaissent très bien. 

- l'utilisation à nouveau de mouchoirs en tissu. Je ressors les kleenex uniquement en cas de gros gros rhume. Alors effectivement je n'ai pas une famille de 10 enfants et donc, par définition, pas 50 000 mouchoirs en tissu à laver chaque semaine (une petite dizaine en moyenne). C'est facile pour moi. Mais je me suis rendue compte du gaspillage qui était fait avec les mouchoirs en papier que l'on jette pour un rien et surtout quand ils sont déchirés. J'avoue que la prise de conscience a été violente devant le gaspillage ! 

- l'utilisation de lingettes microfibres pour le ménage, l'alimentation (en remplacement de l'essuie-tout). J'en ai une bonne quinzaine avec celles dédiées uniquement au nettoyage et celles pour l'alimentation. D'ailleurs je nettoie également mes lunettes avec. Je lave mes verres à l'eau tiède et au savon, je rince et j'essuie avec une lingette microfibre. Adieu donc les petites lingettes à base d'alcool qui étalent le gras sur les verres plutôt qu'autre chose et surtout cela fait des déchets en moins.

- Le gros changement également, a été de faire du vide dans mon stock et de me débarasser de 90% de mes pelotes orphelines qui étaient en acrylique. J'ai fait le bonheur de ma maison de retraite locale. Ils sont très en demande de ce genre d'articles pour leurs ateliers créatifs donc si vous voulez faire du vide dans votre stock, pensez à eux ! Les écoles et les clubs de loisir du troisème âge peuvent également être intéressés. Je peux vous dire que j'ai été accueillie à bras ouverts. Attention tout de même à leur donner des pelotes dans un état correct et non pas celles qui ont séjournées chez "Mamie Ju" pendant 40 ans avec les mites, l'odeur de renfermé et d'humidité qui va bien.... Ils ont parfois de mauvaises surprises.... J'avoue qu'après avoir fait don de mes pelotes je me suis sentie plus légère car pour moi, toute cette laine c'était de l'argent qui dormait et je savais pertinemment que je ne les utiliserais pas.

- J'ai décidé (dans la mesure du possible et de mes moyens) de n'utiliser que des fils 100% laine. Mais cela implique un budget et un investissement différent. J'en ai bien conscience..... Mon porte-monnaie aussi d'ailleurs :). J'ai donc choisi de n'acheter de la laine que si j'avais un projet bien défini en tête et d'acheter uniquement ce dont j'avais besoin. C'est que je fais depuis plusieurs mois et mon stock est quasiment écoulé à chaque fois. Prions pour que ça dure. Parce que qui dit acrylique, dit pétrole, hydrocarbures et franchement, je n'ai pas envie de rejeter ça dans la nature ou de me dire que le jour où j'en ferai don au recyclage cela ira polluer les rivages de l'Afrique. Car ne nous leurrons pas, 90% de ce que nous donnons au recyclage part en Afrique....

- J'ai décidé de tester la laine recyclée. Kesako ? En surfant sur le net, je me suis rendue compte qu'il existait (sur etsy notamment) des vendeurs qui proposaient de la laine recyclée. Leur processus : détricoter des pulls de qualité, 100% laine et reproposer ces laines à la vente. Elles sont lavées, et remise en écheveau. J'aime beaucoup cette démarche éco-responsable. Cela signifie aussi que, si votre budget est limité pour pouvez avoir accès à de très belles laines (mérinos, cachemire, soie, alpaga...) à des prix cassés. J'ai fait le test en passant une commande cette semaine. Je vous dirai ce que j'en pense une fois que je les aurai reçues. Pour vous donner une idée, j'ai payé un écheveau de 100 g, 100%  cachemire aux alentours de 8 euros..... Bref, verdict bientôt. J'aime cette idée de donner une seconde vie aux choses et de ne pas être dans la surconsommation.

- Du coup, je rebondis par rapport au point précédent, et je me dis que ça vaut le coup d'aller dans des friperies et de tâter un peu les pulls en laine qui s'y trouvent pour voir ce qui pourrait être recyclé. Il y a pas mal de tutos qui existent (principement en anglais) sur comment détricoter ces pulls et les pièges à éviter.... Ca demande du temps, de la patience mais ça vaut le coup. J'ai commencé à regarder dans certaines friperies autour de moi mais il y a beaucoup d'acrylique. Affaire à suivre.... Je pense que je vais aussi beaucoup m'amuser au printemps, avec les retour des Foires-à-tout.

- J'ai aussi des envies de couture, de filage et de teinture de la laine. Je me documente beaucoup en ce moment sur la teinture. Encore une fois il est proposé à la vente des écheveaux de laine non teints à des prix très raisonnables. La teinture demande du temps mais certaines font des merveilles avec trois fois rien. Et bien sûr, je veux éviter les teintures chimiques et utiliser des teintures naturelles. Donc je pense que je vais tenter l'expérience. Je vous tiendrai bien sûr au courant.

Donc, NON je ne suis pas devenue radin mais ces 3 dernières années, avec un budget très serré, j'ai du faire des choix de vie, restreindre mes dépenses et me concentrer sur l'essentiel. Et je me suis finalement rendue compte que ce n'était pas une souffrance, que je n'avais pas besoin d'autant consommer pour être heureuse et surtout que je pouvais consommer autrement. Quand quelque chose me fait envie, un achat impulsif par exemple, je me pose 3 questions :

- Est ce que je ne pourrais pas me le confectionner moi-même ? 

- Est ce que j'en ai véritablement "besoin" ou juste "envie" ?

- Question ultime : est-ce que l'acheter me rendra plus heureuse ?

C'est sûr que ce sont les questions qui tuent et qui font que 90% du temps, je ressors sans avoir rien acheté. 

Deviendrais-je sage en vieillissant ? P'tet bien..... Je me suis surtout rendue compte que la surconsommation ne rendait pas plus heureuse. Est ce que j'ai véritablement besoin du dernier IPhone 6 ? Ou est-ce juste pour l'image "connectée" qu'il renvoie qu'il me fait envie ? Je vous rassure, j'ai un téléphone Androïd très utile pour communiquer sur Instagram. Je l'ai acheté en promotion à 80 euros. Je change de téléphone tous les 3/4 ans en moyenne. Il est donc hyper rentabilisé. Bref, je ne suis pas en train de dire, que s'acheter un Iphone 6 c'est mal ou qu'il faut ab-so-lu-ment faire comme moi. Non, chacun voit midi à sa porte et heureusement. D'ailleurs, cela ne m'empêche pas d'être très curieuse des nouvelles fonctionnalités d'un tel appareil mais je n'éprouve pas le besoin d'en avoir un.

En revanche, j'ai un vrai questionnement par rapport à ma façon de consommer, pourquoi je consomme telle ou telle chose et les répercussions que cela peut avoir. A une époque, je consommais, j'achetais pour me sentir bien ou mieux. Les effets bénéfiques ne duraient jamais longtemps parce que le problème était ailleurs. Bien souvent, les raisons derrière un achat compulsif ou l'envie de quelque chose, sont multiples. C'est l'arbre qui cache la forêt. J'ai la chance de parrainner l'éducation d'un jeune garçon népalais. Déraciné de son pays, il étudie loin de sa famille dans un pays où la culture tibétaine est transmise sans contrainte. Quand je lui ai demandé quel cadeau je pourrais lui envoyer, il m'a juste répondu : "Une photo de toi". Qu'aurait répondu un jeune garçon européen ? De l'argent, un jouet, un jeu vidéo, un vêtement ? Et pourtant, croyez moi, cet enfant ne croule pas sous les cadeaux, ni sous l'opulence. Cette petite phrase "une photo de toi" m'a remis les idées en place en 2 secondes. Bon, je lui ai quand même tricoté un bonnet, un pull et une écharpe qu'il a reçus avec joie ! Faut pas rêver non plus ! Je n'allais pas rater une occasion de tricoter ;)

Breeffff ! Comme vous le voyez, j'étais en hibernation mais mon cerveau, lui, non !

Donc, pour résumer, pleins de choses qui me font terriblement envie et que je veux expérimenter avec toujours dans un coin de ma tête, cette idée d'agir après réflexion et d'avoir une démarche responsable. Je vous rassure, je suis sûre que j'aurai des rechutes de temps en temps car je ne suis qu'humaine après tout :)

Pour ceux qui le souhaitent et avoir un peu l'historique de ces derniers mois, vous pouvez me suivre sur Instagram (bouton en haut à droite de cette page) car c'est là que je suis le plus active. J'adore cette application où communiquer est 100 fois plus rapide et ludique.

 Bon bah, pour un retour c'est un retour ! Un roman fleuve même ! Et en plus, je viens de me rendre compte que dans la foulée j'avais même réussi à caser mes bonnes résolutions pour 2016 ! J'espère que vous ne vous êtes pas endormis en cours de route :):)

Je reviendrai donc bientôt, je ne sais pas encore à quelle fréquence (je ne veux rien m'imposer et cela va dépendre de mon énergie en fin de semaine) mais en tout cas j'aurai des choses à vous montrer !

Si vous avez des questions ou des choses sur lesquelles vous voulez plus de détails, n'hésitez pas. Je ne vous répondrai pas dans la seconde mais ce sera fait à un moment ou à un autre.

Je vous embrasse et à bientôt !

Et encore une fois, très bonne année à tous !

hearts